House of Cards S03E09 : L’addition

Le passé se paie toujours, tôt ou tard. Ce 3.09 en est un exemple frappant, tous les personnages principaux voyant ressurgir leurs erreurs d’hier de la manière la plus brutale qui soit.

Nous avons beau avancer, au fil des mois et des années, nos erreurs finissent toujours pas nous rattraper. Cette leçon est mise en scène dans ce nouvel épisode de House of Cards. Avec ingéniosité, talent et cohérence.

hoc1

Pour Frank, c’est bien évidemment Petrov qui apporte la facture. En provoquant la mort de 8 russes dans la Vallée de Jordanie, puis en cueillant les soldats US envoyés en douce, le président russe fait payer à Frank ses deux humiliations américaines : le rendez-vous raté de Washington sur fond de Pussy Riot et la rébellion de Claire à Moscou après le suicide de Michael Corrigan. L’internationalisation de cette saison 3, légitimée par les nouvelles fonctions d’Underwood, amènent logiquement à ce que le premier élément perturbateur de Frank soit Petrov. La fin de saison, et son cadre de Guerre Froide du XXIe siècle, s’annonce particulièrement intéressante. Remy sacrifiera-t-il sa loyauté envers Frank (ils se disputent pour la première fois dans cet épisode) sur l’autel de son passé amoureux avec Jackie ?

hoc2

Pour Jackie Sharp et Remy Danton aussi, il est temps de passer à la caisse. Difficile de rester professionnel en toutes circonstances lorsque votre principal interlocuteur politique est également votre ancien amant. Remy craque, Jackie a toujours des sentiments. Les scènes de ce 3.09 ne sont pas surprenantes, la tension entre ces deux personnages étant palpable depuis le début de la saison.

hoc3

Et que dire de la douleur de Doug Stamper, qui doit se résoudre à la mort de Rachel Posner, celle qu’il a protégé puis aimé, depuis la toute première saison de House of Cards. La seule chose à laquelle il se raccrochait, pour ne pas sombrer et rester à l’affût, était ce fantôme du passé. Cette femme avec qui il a dépassé les limites de sa fonction. La dépression et l’alcool, conséquences aussi violentes que logiques pour cette grave erreur d’avoir vécu à travers un espoir déchu. Dommage collatéral, en prime, pour Heather Dunbar, qui paie dans ce 3.09 l’utilisation des services de Doug, avec les menaces d’un Underwood enragé d’avoir été spectateur de la dérive d’un de ses plus proches amis.

hoc4

Ironiquement, pendant que certains commencent à peine à payer l’addition, d’autres se lancent dans une aventure qui leur coûtera également très cher. Je parle évidemment de Thomas Yates et Kate Baldwin. Lorsque l’écrivain personnel de Frank Underwood fricote avec la journaliste la plus teigneuse de la Maison-Blanche, qui remarque dans cet épisode que Frank peut mélanger fonction présidentielle et campagne électorale, rien de bon ne peut arriver. Surtout quand Frank, bien au fait de ce genre d’histoires, a rapidement des doutes. Bientôt, ce sera à lui de leur présenter l’addition.

BaroKilleR : 9/10

Publicités