Mr Robot – S01E04 : Addict

La bascule. Ce 1.04, marqué par le voyage métaphysique d’Elliot, est un tournant dans la jeune vie de Mr Robot. L’épisode qui nous rend accro à cette série. Explications.

mrr1

Une étude publiée récemment, menée par Netflix, décrivait l’épisode à partir duquel l’on devient « accro » à une série. Le 1.04 de Dexter, le 1.06 de Mad Men, le 1.03 de House of Cards, le 1.02 de Breaking Bad, etc. Ce 1.04 de Mr Robot a tout pour être le point de bascule de la série, pour la majorité des téléspectateurs. Celui qui nous donne une envie folle d’aller au bout de cette première saison, et de continuer l’aventure en 2016.

mrr2

Pourquoi ? Parce que toute la singularité scénaristique de Mr Robot explose dans cet épisode. Avec un tournant, autant dans l’esprit du show que dans sa réalisation. Je parle évidemment du voyage hallucinant d’un Elliot camé comme jamais, qui l’envoie définitivement dans le monde du « FSociety ». Je parle évidemment de ce trip visuel de 12 minutes qui débute par un plan-séquence de 3 mn 20 sec (de 21’23 à 24’43) de Mr Robot emmenant Elliot prendre une dose dans un lieu où se mêle sexe et fusillade. Débouchant sur le grand plongeon d’Elliot dans son subconscient halluciné. Et sur notre plongée dans le cerveau du jeune hacker.

mrr3

Alors oui, cet épisode marquant nous envoie immédiatement dans les pensées les plus profondes d’Elliot Alderson, tiraillé entre drogue, hacking et sauvetage du monde. Cet être antisocial, sur lequel reposent nos espoirs de vérité, se dévoile à travers son voyage halluciné. Message salvateur, propagande d’ECorp, retour en enfance, amour caché, peurs, quête de ses « monstres ». Un trip qui rappelle le côté Fight Club 2.0 de Mr Robot. Rien ne sera plus pareil, pour Elliot comme pour nous. Ce voyage d’un autre univers, qui n’est pas sans rappelé également la renaissance de Neo dans Matrix, et le rite de passage du personnage principal vers sa mission absolue. Au début de ce 1.04, Elliot était encore un hacker paumé, en quête de réponses. À la fin de ce même épisode, « lavé » de son addiction à la drogue, purifié par son délire métaphysique, il est un membre actif d’un groupe de hacker prêt à renverser l’une des plus effrayantes sociétés contemporaines.

mrr4

Oui, ce 1.04 fait basculer Mr Robot dans le rang des dramas qui ont les armes pour marquer une génération. Oui, ce 1.04 marque le moment où, quand Elliot semble en avoir terminé avec son addiction à la drogue, c’est à notre tour de prendre notre dernière ligne, notre premier rail : on devient accro à cette série.

BaroKilleR : 9,5/10

Publicités